Société de l'eau souterraine de l'Abitibi-Témiscamingue



Lexique



Aquifère : qui contient de l’eau

Aquifère au roc : Formation géologique où l’eau se retrouve dans les fissures du roc.

Aquifère granulaire : Formation géologique où l’eau se retrouve entre les grains de matériaux granulaires (sable, gravier, etc.).

Cône de rabattement de la nappe phréatique : Abaissement du niveau de la nappe phréatique causé par un pompage en un point précis

Cycle hydrologique : Cycle de l’eau, inclut toutes les formes de l’eau (vapeur d’eau, eau de surface, eau souterraine) ainsi que les procédés qui les relient (évaporation, précipitation, résurgence, etc.)

Dépôt en tranchée (DET) : Lieu d’enfouissement de matières résiduelles utilisé au Québec jusqu’en 2009. Aujourd’hui remplacé par les lieux d’enfouissement techniques (LET).

Empreinte sur l’eau : Indicateur des volumes d’eau (directs et indirects) utilisés par un producteur ou un consommateur

Esker : Accumulation linéaire de sables et de graviers déposés par l’eau de fonte dans un tunnel sous glaciaire. L’esker typique présente une crête rectiligne ou sinueuse pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur et plusieurs dizaines, voire centaines, de kilomètres de longueur.

Lac proglaciaire : Lac issu des eaux de fonte en bordure d'un glacier.

Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) : Le MAMROT intervient auprès des municipalités locales et des municipalités régionales de comté notamment en ce qui concerne l’eau potable et les eaux usées.

Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) : C’est le MDDEP qui assume la responsabilité de la gestion de l’eau, dont l’eau souterraine au Québec.

Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Moraine (MRNF) : Le MRNF a la responsabilité de la gestion du territoire public, des forêts, des mines, de la faune et de l’énergie.

Moraine : Accumulation de sédiments de grosseurs variables au front d’un glacier produisant une crête allongée.

Moraine interlobaire : Moraine formée entre deux lobes glaciaires.

Relèvement isostatique : Réponse de la croûte terrestre suite à la fonte du glacier. La surface du sol se relève en fonction de la diminution du poids de la glace.

Résurgence : Point de remontée à la surface d’eau souterraine ex. source, certaines tourbières

Sablière : tout endroit d'où l'on extrait à ciel ouvert des substances minérales non consolidées, y compris du sable ou du gravier, à partir d'un dépôt naturel, à des fins commerciales ou industrielles
(définition fournie par le Règlement sur les carrières et les sablières)

Sédiments fluvioglaciaires : Sédiments mis en place au contact ou à proximité d’un glacier par les eaux de fonte. Ils sont principalement des sables et de graviers et présentent des stratifications.

Sédiments glaciolacustres : Sédiments déposés dans un lac proglaciaire. Les sables se déposent dans les eaux peu profondes (inférieur à 30 m de profondeur) et les silts et argiles dans des eaux profondes et calmes (supérieur à 30 m de profondeurs).