Société de l'eau souterraine de l'Abitibi-Témiscamingue





    Eskers et moraines de l'Abitibi-Témiscamingue.
    Source : Groupe de recherche sur les eaux souterraines (GRES), UQAT, 2010.
    (Vous pouvez zoomer sur la carte en appuyant sur Ctrl++;
    appuyez sur Ctrl+0 pour revenir à l'affichage normal)


Distribution régionale

Si l’on traverse l’Abitibi d’est en ouest, on rencontre un esker orienté nord-sud approximativement à chaque quinze kilomètres. Du côté nord, on retrouve successivement l’esker du lac Parent, l’esker du lac Despinassy, l’esker de Barraute, la moraine interlobaire Harricana, l’esker St-Mathieu/Berry, l’esker de Launay, l’esker du lac Macamic et l’esker de La Sarre. Plus au Sud, on retrouve également l’esker Vaudray-Joannès, l’esker du lac Malartic, l’esker du lac Sabourin et l’esker de Louvicourt. Du côté du Témiscamingue, on retrouve les eskers de Nédélec, de Moffet et de Belleterre ainsi que les moraines de Roulier et de Laverlochère. Plusieurs eskers ou sections d’eskers n’ont pas encore été nommés et encore moins étudiés.

 
Formation d'un esker

La petite histoire de la formation d'un esker: