Société de l'eau souterraine de l'Abitibi-Témiscamingue


PACES-AT1
PACES-AT2

Le Groupe de recherche sur l’eau souterraine (GRES) de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a obtenu en 2009 le mandat pour réaliser le projet d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines (PACES) de l’Abitibi-Témiscamingue partie 1, désigné sous l’acronyme PACES-AT1. Le territoire de ce projet couvre le secteur est de l’Abitibi. Un second projet PACES, PACES-AT2, a débuté en 2012 sur la portion ouest de l’Abitibi et du Témiscamingue et devrait se terminer en 2015. Les PACES abordent autant l’eau souterraine des eskers et de la moraine Harricana que l’eau souterraine présente dans le roc fracturé.

Les objectifs généraux des PACES-AT, issus du programme du MDDEFP, sont :

  • Établir le portrait de la ressource en eau souterraine et des aquifères d’une partie des territoires municipalisés de l’Abitibi-Témiscamingue afin de développer un niveau de connaissances adéquat pour soutenir la gestion et les efforts de protection de cette ressource;
  • Intégrer les acteurs de l’eau et les gestionnaires du territoire dans l’acquisition de connaissances sur l’eau souterraine dans le but d’accroître leur participation dans la mise en œuvre d’une gestion durable de cette ressource.

PACES-AT1


Les travaux d’acquisition de connaissances pour le PACES-AT1 ont été menés en trois phases sur une période de quatre ans (2009-2013) :
  1. La collecte des données territoriales et la compilation exhaustive des données hydrogéologiques et géologiques existantes;
  2. La réalisation de travaux de terrain complémentaires visant à combler les lacunes identifiées dans la première phase;
  3. L’intégration des informations pour fins de synthèse et de transfert.
Le territoire visé par le PACES-AT1 couvre 9 187 km2 et recoupe partiellement les territoires des MRC d’Abitibi, d’Abitibi-Ouest, de la Vallée-de-l’Or et de la Ville de Rouyn-Noranda, ce qui équivaut à environ la moitié du territoire municipalisé de l’Abitibi-Témiscamingue.

Au terme de ces trois phases, 25 produits cartographiques ont été produits (voir ci-dessous) afin de dresser le portrait physique et hydrogéologique de la zone à l’étude. Parmi ces produits cartographiques, on compte des cartes présentant notamment l’épaisseur des dépôts meubles, les séquences stratigraphiques (représentation de l’architecture des formations superficielles dans l’espace), la piézométrie régionale, la vulnérabilité des aquifères selon la méthode DRASTIC et les zones de recharge préférentielles et de résurgence.

Le PACES-AT1 a permis d’établir le portrait hydrogéologique de l’eau souterraine du secteur est de l’Abitibi et pourra servir de base pour l’émission de recommandations visant à assurer la gestion durable de la ressource. Il est cependant important de souligner que les cartes produites dans le cadre du PACES-AT1 représentent les conditions régionales et ne peuvent donc pas substituer les études requises pour définir les conditions réelles à l’échelle locale.

Zone d’étude

Avec une population de 72 252 habitants, le territoire possède une densité de population de 7,9 habitants/km2. Il compte 28 municipalités et deux communautés algonquines (Pikogan et Lac-Simon).



Territoire du PACES-AT1 avec la localisation des municipalités et la distribution des
dépôts fluvioglaciaires (eskers et moraines)

Le territoire du PACES-AT1 est traversé par 8 dépôts fluvioglaciaires soit, de gauche à droite (figure ci-dessus) :
  • Esker Vaudray-Joannès;
  • Esker de Launay;
  • Esker Saint-Mathieu-Berry;
  • Esker de Malartic;
  • Moraine d’Harricana;
  • Esker de Barraute;
  • Esker du lac Despinassy
  • Esker de Senneterre.
Ces eskers et moraines sont constitués de sables et de graviers et sont reconnus pour contenir une eau souterraine de grande qualité. Ils sont issus de la dernière glaciation (voir la section Qu’est-ce qu’un esker?). Ils constituent bien souvent les zones de recharge préférentielles, c’est-à-dire les principaux secteurs contribuant à la réalimentation de la ressource en eau souterraine à partir des apports verticaux (précipitations). Les eskers et moraines où des conditions d’écoulement de nappe libre prévalent sont également associés à un indice DRASTIC élevé à très élevé.

Documentation et livrables

Les données ponctuelles recueillies sur le terrain pour le PACES-AT1 de même que les cartes présentant les résultats du projet sont disponibles par le biais du navigateur cartographique du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). Pour y accéder, un code d’utilisateur et un mot de passe devront être demandés. Avec ce navigateur, il est possible de rechercher et visualiser les couches thématiques désirées, d’extraire des données ponctuelles, de superposer différentes couches de données et de produire des cartes personnalisées. Le rapport final du PACES-AT1 ainsi que la documentation pertinente (présentation, affiche, etc.) sont également disponibles à l’adresse suivante : http://gres.uqat.ca/FR/PACES_MISE_EN_CONTEXTE.

Cartes réalisées dans le cadre du PACES-AT1
 
PACES-AT2


Le territoire du PACES-AT2 couvre une superficie d’environ 10 362 km2 pour une population totale de 67 000 habitants. Il vise le secteur municipalité de l’ouest de l’Abitibi-Témiscamingue, recoupant partiellement les MRC d’Abitibi-Ouest et du Témiscamingue ainsi que la Ville de Rouyn-Noranda.

Le PACES-AT2 a débuté en 2012 et se terminera en 2015, complétant ainsi la cartographie hydrogéologique de l’ensemble du territoire municipalité de l’Abitibi-Témiscamingue.

Coordonnées

Pour toute question supplémentaire, veuillez vous adresser au Groupe de recherche sur l’eau souterraine (GRES) :

Groupe de recherche sur l’eau souterraine
Institut de recherche en mines et en environnement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Campus d’Amos, 341, rue Principale Nord, 5e étage
Amos (Québec) J9T 2L8
http://gres.uqat.ca/