Société de l'eau souterraine de l'Abitibi-Témiscamingue

 
Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT)

La Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT) vise à identifier et mettre en œuvre une vision concertée du développement de l’Abitibi-Témiscamingue à partir des ressources naturelles présentes sur son territoire.



Organigramme de la CRRNT d'Abitibi-Témiscamingue de 2009 à 2013

La SESAT a été l’une des tables de concertation qui constituaient la CRRNT jusqu’en 2013. Son rôle consistait dans un premier temps à identifier les problématiques de gestion intégrée de l’eau souterraine et ensuite à définir des objectifs de développement qui permettraient d’améliorer la situation. La SESAT a élaboré quatre fiches thématiques portant sur la gestion intégrée de l’eau souterraine et 1) des sablières, 2) des anciens dépôts en tranchée, 3) des activités d’exploitation forestières et 4) des activités minières.

Conjointement avec les autres tables (VHR, Faune, Ressources minérales, Commission forestière, etc.) nous avons œuvré afin d’intégrer de façon cohésive l’ensemble des objectifs de développement en un seul   plan régional de développement intégré des ressources et du territoire (PRDIRT).

Le PRDIRT a été adopté par la CRÉ d’Abitibi-Témiscamingue en janvier 2011. Sa mise en œuvre fait l’objet d’une entente avec le ministère des Ressources naturelles. 31 orientations spécifiques de développement ont été priorisées par le comité d’intégration et approuvées par le comité stratégique de la CRRNT. 4 de ces orientations spécifiques concernent l’eau souterraine, notamment « Diminution des impacts des exploitations et des dépôts en tranchées sur les eaux souterraines » (N°30).

Dans le cadre de la mise en œuvre du PRDIRT, l’UQAT et la SESAT mènent conjointement un projet de recherche sur les impacts de l’exploitation des ressources naturelles et des dépôts en tranchée sur l’eau souterraine. Le rapport final de ce projet sera remis à la CRRNT à la fin de l’automne 2013.